18 mai

 

PETITS EFFONDREMENTS DU MONDE LIBRE
repas utopique

 

 

 

 

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————
Un repas spectacle de Guillaume Lambert
Créé avec Zelda Bourquin, Georges Daaboul, Lucie Leclerc, Albertine Villain-Guimmara, Lucas Wayman

Spectacle à 19h30 Lieu à préciser
Dans le cadre du suivi d’auteur du festival Texte En Cours.
—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

 

« On a construit une capsule temporelle faite pour résister au temps et aux éléments. Ce soir on organise un repas de fête pour la fermeture de notre capsule et son départ pour le futur. On a collecté des histoires de personnes qui font un pas de côté. Des petites actions qu’on néglige alors qu’on les fait nous aussi. Des gestes qui n’appartiennent qu’à nous, comme rester couché.e, marcher sans but, dormir beaucoup, se taire longtemps, disparaître, se donner du plaisir, dégrader, voler, plonger dans ses rêves etc. Ce soir on va manger on va boire on va danser et on va se raconter ces histoires avant que notre capsule les emporte. Ce sera un voyage à travers de petites utopies où l’on se retrouve comme pour la première fois. »

AU-DELÀ DE NOS RÔLES SOCIAUX

Petits effondrements du monde libreréunit autour d’une même grande table spectateurs et acteurs pour manger en fin de journée. Il y a des petites actions que nous faisons quand la nuit commence. Des gestes que nous faisons tous mais dont nous ne parlons pas car on les juge anecdotiques ou tabous. Pourtant ces pas de côté que l’on fait chacun dans notre coin nous rassemblent par le simple fait que nous les faisons tous. Ces comportements—rechercher le plaisir, vivre sans troubles, être irrationnel, avoir ses propres règles—esquissent une autre manière d’être au monde, qui dépasse nos rôles de travailleurs-citoyens.

ART DU RÉCIT ET ART DE LA RENCONTRE

Les arts de la parole sont au cœur de Petits effondrements du monde libre. Raconter, se raconter, écouter le récit de vie de quelqu’un : ces procédés sont à la base de notre vie sociale. Sur scène, le récit permet de faire exister ces gestes plus concrètement qu’en essayant de les représenter directement. Au-delà des opinions et des jugements qui divisent, le récit d’actions permet de se comprendre et de se rapprocher. C’est une forme paradoxale de « propagande par le fait » qui ne théorise pas mais qui rapporte les pratiques. On s’y reconnait, on y réfléchit, on est dérangé. Cet art du récit, c’est un art de la rencontre entre personnes différentes qui apprennent à se connaître. Nos pas de côté nous conduisent à un carrefour de rencontres, en prélude à de plus grandes actions collectives.

 

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————
Une création de l’Instant Dissonant
Coproduction la Maison du comédien – Maria Casarès, Théâtre de La Loge. Soutien du Théâtre de Gennevilliers – CDN, du Théâtre de Thouars – Scène Conventionnée, Studios de Virecourt, Anis Gras, Le Bocal – Cuisine d’aventure sur les routes.
—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————
>>> en savoir plus : www.linstantdissonant.com

 

Cet accueil est en partenariat avec Texte En Cours.

Texte en cours vient de rencontres, d’échanges et de découvertes : lors d’un voyage au Québec Lionel Navarro, directeur artistique de Texte en cours découvre le Festival du Jamais Lu à Montréal.

Le concept : sélectionner des œuvres inédites ou, au moins, n’ayant jamais été déjà officiellement présentées. Avec l’accord et les encouragements des fondateurs du Jamais Lu, Texte en cours a souhaité relayer ce projet et cet esprit outre-Atlantique. Né de l’idée de dévoiler, par des lectures, une génération en poussée, presque encore invisible, Texte En Cours se propose d’être le laboratoire de ses œuvres théâtrales et scénaristiques (ou « théâtralisables ») en cours d’écriture ou de mise en scène.

Texte En Cours met l’accent, avec bienveillance, sur une génération (18-35 ans) d’auteurs, de comédiens, de techniciens, d’artistes liés à la scène et au cinéma (la première édition porta sur des auteurs liés au Languedoc- Roussillon).

Texte En Cours (ou #TEC) propose à cette génération de faire émerger son public dans un cadre inhabituel pour ce genre d’événement : une brasserie, un jardin public… Ces lieux conviviaux apparaissent propices aux conversations, à une proximité chaleureuse entre spectateurs et acteurs/auteurs.

>>> en savoir plus : www.texteencours.wordpress.com

Toute l’année

LES LUNDIS EN COULISSE
19/11 18/03 17/06 de 10h à 18h

 

Details »

Toute l’année

LES INTÉGRALES DE LA BAIGNOIRE

lectures–déjeuners par Hélène de Bissy
3/12 28/01 11/03 13/05
Déjeuner à 12h00, Lecture à 12h30

Details »

Les 9 & 10 novembre

J’AIME PAS
de Sébastien Joanniez
Lecture à 19h30

 

Details »

Le 15 novembre

LE BONHEUR
de Emmanuel Darley
Lecture à 19h30

 

Details »

Les 16 & 17 novembre

QUI VA LÀ ?
de Emmanuel Darley
Spectacle à 20h00

 

Details »

Les 30 novembre & 1er décembre

OÙ VA MA RAGE
de Guillaume Lambert
Spectacle à 19h30

 

Details »

Le 15 décembre

BRUITS BLANCS #8
Au Théâtre des 13 vents CDN Montpellier
à 19h

 

Details »

Les 14 & 15 mars

MON ROUGE AUX JOUES
de Sandrine Roche
Avec Aurélie Turlet & François Ceccaldi
Spectacle à 19h30

 

Details »

Les 29 & 30 mars

LA CLAIRIERE DU GRAND N’IMPORTE QUOI
de Alain Béhar
Lecture à 19h30

Details »

Le 26 avril

ZAE (Zone à Etendre)
de Mariette Navarro
Spectacle à 20h à la Bulle Bleue

Details »

18 mai

PETITS EFFONDREMENTS DU MONDE LIBRE
repas utopique
de Guillaume Lambert
Spectacle à 19h30 Lieu à préciser

Details »