Les 26, 27 et 28 février

image ange_desespoir

LE DESESPOIR NON PLUS
———————————————————————————————
Texte et jeu : Perrine Griselin
Musiques : Audrey Podrini, Claude Saut
Création images : William Gosselin, Perrine Griselin
Compagnie la Poudrière
———————————————————————————————

Audrey Podrini, Perrine Griselin et Claude Saut ont travaillé ensemble au sein du projet Juste avant l’orage. Au fur et à mesure du temps passé ensemble, au fur et à mesure des résidences de création passées ensemble, l’évidence a été de vouloir continuer cette aventure, ce dialogue, cette conversation entre texte et musique, entre musicalité de la langue et vocabulaire musical. Le désir commun aux trois artistes a scellé le bien-fondé de cette entreprise à la lecture du texte de Perrine Griselin Le désespoir non plus, texte ô combien chargé des bruits du monde et qui n’épargne personne par sa sensibilité. Il sera donc justement et logiquement la continuité du projet Juste avant l’orage.

La rencontre avec le réalisateur William Gosselin au sein du collectif Nîmois Du vent dans l’horloge pour le long métrage d’animation Résistance 1.0, a fait imaginer à Perrine Griselin la possibilité de se servir d’un dialogue avec l‘image pour étayer la création de ce texte.

A nos vivants aurait pu être l’autre titre de ce texte, écrit par Perrine Griselin.
Le désespoir non plus est un texte de combats, un texte de paroles de combats, qu’ils s’agissent de combats civils, sanglants, armés, aveugles, territoriaux, sexués, silencieux, générationnels ou psychologiques. Il est un texte de combats journaliers, d’exercices de lucidité permanente, un texte de résistance à la dictature des morts et au désespoir, dans le sens le plus littéral du mot : « que l’on prive d’espoir ».

Le désespoir non plus ou, « Vous ne nous priverez pas de l’espoir plus longtemps, puisque nous sommes vivants ». Il est un cri de colère face à la tyrannie quotidienne des « revenus de tout » qui ont bannis l’utopie et le progrès de leur langage, pour le remplacer par le seul terme de profit. D’une certaine façon il est un jeu d’enfants. Ici seuls les mots sont armés.

Le désespoir non plus se présente comme un monologue écrit pour une comédienne. L’auteur dit : Elle a cent ans à moins qu’encore elle n’ait pas vu le jour. Et nous sommes déjà dans cet ailleurs presque naïf, que seul le théâtre et les mots peuvent véhiculer. Nous sommes dans la parole qui devient acte, nous sommes dans le récit du monde qui parce qu’il est parlé, dit, raconté, prend vit et s’anime sous nos yeux. Nous sommes dans la poétique d’une révolte qui se déroulera devant nous et dont l’issue sera heureuse. Nous sommes dans un conte d’enfants qui ont décidé de leur avenir. Nous sommes dans le récit d’une femme qui s’est affranchie des pessimismes par la colère, encore…

Le désespoir non plus est un texte sonore, rythmé par un leitmotiv : « Parfois la nuit aux dires des légendes le granit des monuments aux morts s’efface… » pour savoir laisser la place aux vivants, pour faire entendre qu’il n’est pas absolument nécessaire d’être mort pour entrer dans l’Histoire… Pour certifier à ceux qui arrivent, qu’ils ne doivent plus se taire face à leurs ainés… et que, si la terre est ronde c’est pour que sans nous perdre nous puissions en faire le tour.

Le désespoir non plus est le récit de cette légende.

Perrine Griselin a posé le point final à ce texte en Aout 2010, 4 mois plus tard éclatait « Le Printemps Arabe ».

Le texte est publié aux éditions Color Gang.


Perrine Griselin

Auteure Comédienne Metteur en scène

Elle entre à l’école du Centre Dramatique National de la Comédie de Saint-Etienne en 1985 pour étudier avec J.P Wenzell, R. Weingarten, H. Loïchmoll, M. Grego, G. Ségal, S. Salaman, R. Saint Pierre, D. Klein, A. Prucnal…
À sa sortie et pendant 10 ans elle travaille alors comme comédienne avec de nombreux metteurs en scène dont, C.Taponard, O.Morin, J.V Brisa, G. Drahy…
En 1991, elle fonde La Poudrière à Lyon, où elle mettra en scène des auteurs contemporains comme Myniana ou Valletti avant de travailler sur ses propres textes.

Elle est l’auteur de Pleut la mortTrois minutes, samedi ! Édition Cosmogones 1995,Soir Bleu, Soir Rose Édition Les Cahiers de l’Egaré 1999, C’était mon anniversaireÉdition Domens 2000, Tout aux derniers vivants1+1=3 Color Gang Édition 2003, 3 mètres sur 2 Édition Color Gang 2003…

Elle obtient une bourse de la fondation Beaumarchais en 1999, de la D.M.D.T.S en 2000 et une bourse d’encouragement du Centre National du Livre en 2003.

En 1999 elle part pour Sarjevo et l’ancienne Yougoslavie avec crayons et sac à dos à la rencontre de la population et du pays. Si le vent le dit sera créée au Théâtre de L’Elysée à Lyon en 2002.
En Mars 2004 elle est en résidence à la Chartreuse de Villeneuve lès Avignon pour écrire Prendre…appel, Donner…corps, Rendre…l’âme crée par le Théâtre Parenthèses à Moulins en janvier 2006 au Théâtre de l’Éphémère au Mans. Color Gang Édition.

Toute l’année 2006 elle parcours l’Europe et la Méditerranée avec son sac à dos et une marionnette à la rencontre des villes et des paysages… Paris, Madrid, Lisbonne, Copenhague, Budapest, Athènes, ont fait sujet du texte Ouvrir grand les yeux inédit et en constant renouvellement à ce jour…

En avril 2007 Le théâtre d’Ô à Montpellier lui passe commande d’un texte sur le thème de l’oppression et de la révolte, cela donnera Va jouer plus loin. Elle jouera ce texte en janvier 2008 à Montpellier puis à Nîmes sous la direction de Mireille Guerre. Le texte est édité chez Color Gang.

Depuis mai 2007 c’est à Beyrouth qu’elle pose son sac régulièrement pour travailler avec la compagnie Kaharaba… Qu’on s’en souvienne mais qu’on ne le répète pas a été créée à Beyrouth en octobre 2008, tournée en France de mars à mai 2009.

De janvier à décembre 2008 elle travaille en Lozère avec la Compagnie l’Hiver nu pour l’écriture et la réalisation d’un feuilleton théâtral chez l’habitant, dans la vallée du Valdonnez, sur la Mythologie contemporaine. 9 épisodes conçus par Sylvain Levey, Marine Auriol, Perrine Griselin et Yannick le Nagard J’ai Marché sous les pierres sera en tournée à Paris à partir de février 2009.

De janvier à juin 2009 elle travaille avec Catherine Zambon sur un projet pour le plateau du Rouher à Creil, commandé par le centre social Georges Brassens, en direction des habitants déplacés et relogés par le Projet de Rénovation Urbaine de la ville…

L’année 2010 est consacrée au travail de terrain à Nîmes avec la compagnie La Poudrière. 5 auteurs viennent tout au long de la saison lire leurs textes chez les habitants de l‘agglomération et de son entourage. J’ai quelque chose à vous lire accueille Catherine Zambon, Jean Cagnard, Sébastien Joanniez, Sylvain Levey et Sabine Tamisier pour 25 lectures et autant de soirées d’échanges.

C’est avec Annick Charlot et la compagnie Acte qu’elle participe à la biennale de la danse de Lyon en octobre 2010, pour l’écriture d’un manifeste chorégraphique et textuel pour les cités populaires utopiques et les grands ensembles. Le spectacle « Lieu d’être » est un immense succès à Lyon. Il sera repris à Vienne puis à Rioms Guise et bientôt Cergy Pontoise.

2011 sera l’année du 20ème anniversaire de la compagnie La Poudrière. Un appel à candidature est envoyé aux auteurs désirant proposer un projet sur la notion de : Théâtre Reportage. Catherine Zambon pour un travail sur la paysannerie contemporaine et Suzanne Guillemin pour un voyage aux racines de l’accident nucléaire de Tchernobyl 25 ans après, sont les auteures retenues pour continuer la discussion.

En 2012 et avec Sylvain Levey Claude Saut et Audrey Podrini, Elle met en place le projet Juste avant l’orage série de performances textuelles et musicales sur l’actualité du monde.

Archives de la saison 2014-2015

Les 25/09, 24/01 et 12/03

micro-actions

 MICRO ACTIONS

Proposées par l’Oreille Electrique
& les Editions de l’Appartement

Spectacle à 19h Details »

Les 9, 10 & 11 octobre

ducote

DU COTE DE LA VIE !
De Pascal Lainé

Avec Philippe Goudard.
Spectacle à 19h
Details »

Les 13, 14 & 15 novembre

jaitorture

J’AI TORTURE
Conception Julien Guill

Avec Fanny Rudelle et Sébastien Portier.
Spectacle à 19h
Details »

Les 27, 28 et 29 novembre

krach

KRACH
De Philippe Malone

Avec Béla Czuppon et Patrice Soletti
Spectacle à 19h
Details »

Le 13 décembre

texteencours

TEXTE EN COURS
Le théâtre de demain s’écrie maintenant !

Spectacle à 19h

Details »

Les 14, 15 & 16 janvier

garden

MY SECRET GARDEN
de Falk Richter

Conception S. Laudier, avec J.M Bourg.
Spectacle à 19h
Details »

Les 26, 27 et 28 février

desespoir

LE DESESPOIR NON PLUS
De et avec Perrine Griselin


Spectacle à 19h
Details »

Toute l’année

LES INTÉGRALES DE LA BAIGNOIRE
lectures – déjeuners par Hélène de Bissy
Cie les Perles de Verre

Déjeuner à 12h00, Lecture à 12h30
Details »

Les 29, 30 & 31 janvier

patissiere

LES PATISSIERES
De Jean-Marie Piemme

Avec Hélène de Bissy, Martine Buffet, Doumée.
Spectacle à 19h
Details »

Les 19, 20 & 21 mars

legroenland

LE GROENLAND
De Pauline Sales

Mise en scène Anna Delbos-Zamore, avec Florie Abras. Spectacle à 19h
Details »

Du 28 mars au 3 avril

horizons

LES HORIZONS DU TEXTE
Lire le théâtre contemporain

Lectures, rencontres, brunch…
Details »

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
YouTube
Instagram