Le 14 novembre

L’ÉLAN DE L’AUTRE 

 

——————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————
Concept et mise en scène, Béla Czuppon

Avec Florence March, Béla Czuppon, Tomislav Zajec, Karine Samardzija, David Léon, Reyhan Özoilek, Daniel Lühman 

Rendez-vous à 20h au Hangar Théâtre
——————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

Initiée par le Théâtre des 13 vents CDN Montpellier et portée par un ensemble de partenaires culturels à Montpellier et à l’entour, la Biennale des Arts de la Scène en Méditerranée réunit du 2 au 21 novembre 2020 des artistes et des équipes artistiques travaillant sur les rives de la Méditerranée.

Notre proposition s’appelle « L’élan de l’autre » et non pas « l’élan vers l’autre ». L’acte de traduction cherchant à capter et accueillir le souffle et l’énergie (poétique) d’une autrice ou d’un auteur étranger, cet accueil de la langue de l’autre déplace la nôtre. Et c’est heureux : faite de croisements et de contiguïté avec d’autres, toute langue est enrichie de vitalités allogènes.

Après une présentation des deux auteurs et de leurs traductrices, et de la lecture de quelques extraits de leur œuvre, nous passerons à la partie plus performative et expérimentale du projet.

Dans un espace vide avec des points de rencontres entre lesquels le public pourra librement circuler, nous ferons entendre les deux textes commandés ; non seulement dans leurs langues d’origine et dans leur traduction, mais aussi dans une traduction de traduction puisque le texte croate pour pouvoir être traduit en turc devra passer par le français puisqu’il n’y aura pas de traductrice ou de traducteur du croate vers le turc.

Daniel Lhümann, traducteur-danseur-chorégraphe interagira physiquement avec les sons des langues mais aussi avec les corps des auteurs et des traductrices.

Tous les déplacements sont permis, tous les agencements sont à explorer. C’est un jeu. À la fin de ce moment, nous nous retrouverons pour un échange mené par Florence March, qui pratique elle aussi la traduction.

Un rencontre entre professionnels aura lieu le 13 novembre à La baignoire. 

////////////////////////////////

Daniel Lühmann

Traducteur littéraire, Daniel Lühmann s’intéresse à la danse après des études de Lettres et intègre la première édition du PACAP (Programa Avançado de Criação nas Artes Performativas) de Forum Dança (Lisbonne). Sa recherche porte sur la chorégraphie en espace public et les interactions possibles entre texte et mouvement. Il vient d’être diplômé du Master EXERCE initié par le Centre Chorégraphique National de Montpellier. En Décembre 2019, il a participé au colloque « Performer la traduction/traduire la performance » au laboratoire d’Aubervilliers.

 

Tomislav Zajec

Né à Zagreb (Croatie) en 1972, Tomislav Zajec a suivi un cursus de dramaturgie à la Faculté des arts de la scène à Zagreb, où il enseigne aujourd’hui. Il a écrit trois recueils de poésie, quatre romans, ainsi qu’une dizaine de pièces de théâtre. Il a reçu à cinq reprises le premier prix Marin Drzic du meilleur texte dramatique (cinq auteurs au palmarès chaque année) Ces textes sont très présents sur les scènes nationales. Ils sont traduits et joués en anglais, en hongrois, en polonais, en russe, et depuis peu en espagnol (Argentine).

 

Karine Samardzija

Née en France en 1976, Karine Samardžija a suivi une formation littéraire et linguistique en bosniaque, croate et serbe à l’Inalco. En 2006, elle fonde la revue Retors, revue numérique de traduction, avec Sarah Cillaire et Monika Prochniewicz. Elle a traduit du théâtre (Almir Imširević, Aleksandra Tišma, Slobodan Šnajder, Natasa Govedic, Lana Saric, Milena Markovic, Milena Bogavac, etc.), ainsi que de la poésie (Marko Ristić, Jovan Hristić). De 2012, à 2014 elle coordonne le comité bosniaque, croate et serbe du réseau de traduction Eurodram. Elle a bénéficié d’une résidence de traduction à la Maison d’Europe et d’Orient en 2014, avec le soutien de la région Île de France. Elle a reçu l’aide à la création d’ARTCENA pour le texte Puissent nos voix résonner, d’Adnan Lugonic, traduit avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, ainsi que le prix Domaine étranger des Journées de Lyon des auteurs de théâtre pour le texte Il faudrait sortir le chien, de Tomislav Zajec (avec le soutien de la Maison Antoine Vitez). Depuis 2017, elle coordonne le comité sud-est européen de la Maison Antoine Vitez, avec Alexandra Lazarescou.

 

Reyhan Özdilek

A commencé par la danse classique à l’âge de 7 ans. Puis elle s’est dirigée vers le théâtre à 13 ans au club de théâtre du lycée Galatasaray à Istanbul en Turquie. Elle continue le théâtre durant ses études universitaires, notamment à l’AFUT sous la direction d’Olivier Chartier.

En 2010, elle quitte la Turquie pour Paris, dans le but de poursuivre un master de théâtre à l’université de la Sorbonne Nouvelle. En France, elle continue la danse contemporaine avec Lyse Seguin et Peter Goss. Elle participe également, en tant qu’actrice, à des films court métrage, aussi bien en Turquie qu’en France. Elle traduit des pièces du français au turc: « Sauvez la peau » de David Léon, « La bataille d’Eskandar » de Samuel Gallet,  “Donnant Donnant” écrite par Enzo Cormann. Une fois son diplôme en master de théâtre obtenu à la Sorbonne, elle revient à Istanbul en 2012. Actuellement elle est l’assistante mise en scène de la pièce “Hak » (le Droit) dirigée par Ayşenil Şamlıoğlu au Festival d’An Der Ruhr. En même temps, elle donne des cours de théâtre au lycée Pierre Loti à Istanbul. Elle a aussi une passion pour les sports équestre étant médaillé de concours hippiques. En avril 2015, elle se joint au Workshop intitulé  »Souls Voices and Minds Unbounded » sous la direction de Jonathan Chadwick.

 

David Léon

David Léon a suivi une formation de comédien aux conservatoires de Montpellier (ENSAD) et de Paris (CNSAD) où il a été formé par Ariel Garcia Valdès, Laurence Roy, Christophe Rauck, Dominique Valadié et Catherine Hiegel. Il a joué notamment dans des mises en scène de Jean-Louis Martinelli, Lukas Hemleb et Alain Françon. Il a commencé à écrire au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris. Accompagné par Joël Jouanneau, il y a présenté son premier texte : Comme des frères. Il est boursier du CNT en 2007 pour La Robe bleue. 

Aux éditions Espaces 34, il publie en 2011 une première pièce Un Batman dans ta tête, coup de coeur du comité de lecture du Panta théatre, sélectionnée par le bureau des lecteurs de la Comédie-Française (2012) et par le comité de lecture du théâtre de l’Ephémère. La pièce a été mise en scène en 2014 par la cie Exit, interprétée par Thomas Blanchard au CDN les Treize Vents et au théâtre la Loge.

En septembre 2012, paraît Père et Fils. 

En 2014, il publie une troisième pièce Sauver la peau. Lauréate de l’aide à la création du Centre national du théâtre, finaliste du Grand Prix de littérature dramatique 2015, elle a été mise en voix à Théâtre Ouvert par Stanislas Nordey en février 2014, puis mise en scène à Théâtre Ouvert en janvier 2015 par la cie Exit, interprétée par Manuel Vallade. Sauver la peau est également créée pour France Culture dans une réalisation de Christophe Hocké.Un jour nous serons humains, paru en 2014, a été présenté lors des Sujets à vif 2014 (SACD/festival d’Avignon) en collaboration avec le danseur chorégraphe Emmanuel Eggermont et mis en voix par Stanislas Nordey à Théâtre Ouvert. Le texte est lauréat des Journées de Lyon des auteurs de théâtre 2014, et coup de coeur du comité de lecture du théâtre de l’Ephémère.

En 2016, parait La nuit La chair, lue au Printemps des comédiens 2016. La pièce sera mise en scène en 2017 par Alexis Lameda-Waksmann, interprétée par Stéphanie Marc.

En 2017, Neverland est lauréate de l’aide à la création du Centre national du théâtre. La pièce est réalisée pour France Culture en 2017 par Christophe Hocké. Elle a fait l’objet d’une mise en voix à Théâtre Ouvert, par Blandine Savetier, avec les comédiens de Ier Acte, en mai 2016. 

David Léon intervient régulièrement pour mener des ateliers d’écriture et de jeu dramatique, en milieu scolaire normal et spécialisé.

 

Béla Czuppon

D’origine hongroise, est né en mai 1961 à Etterbeek en Belgique.

Formé à l’INSAS, au Conservatoire de Bruxelles et à Mudra, école de danse de M.Béjart, il est directeur artistique de la Compagnie Les Perles de Verre et anime La baignoire lieu des écritures contemporaines de Montpellier 

 

Florence March

Professeur des Universités en Littérature et Théâtre britanniques des XVIe et XVIIe siècles à l’Université Paul – Valéry Montpellier 3, UFR II, département d’Études Anglophones

Rattachée à l’Institut de recherche sur la Renaissance, l’âge Classique et Les Lumières (IRCL, UMR 5186 CNRS – Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Florence March enseigne la littérature britannique et la traduction de la première année au Master 2 LLCER, ainsi qu’aux concours (Agrégation d’anglais), la langue et la traduction en Licence LEA. Elle est chargée de l’enseignement de la traduction pour le théâtre dans le Master Traduction Littéraire de l’Université d’Avignon, et responsable de la préparation à l’agrégation interne d’anglais à l’Université Paul-Valéry.

À la croisée des études anglophones et des arts du spectacle vivant, du texte et de la scène, elle travaille sur les théâtres des premier et second XVIIe siècles (Renaissance et Restauration anglaises), leur appropriation par la scène contemporaine, en particulier par les festivals d’arts internationaux comme le Festival d’Avignon, le Printemps des comédiens de Montpellier, ShakeNice, et s’intéresse notamment aux notions de théâtralité, métathéâtralité et contrat de spectacle.

Elle intervient régulièrement dans des écoles de théâtre : École Supérieure de Théâtre Bordeaux – Aquitaine (ÉSTBA, 2016) ; École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier (ENSAD – Maison Louis Jouvet, 2013-2015) ; École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre de Lyon (ENSATT, 2008-2012) ; et a été chargée de cours au département des Arts du Spectacle de l’Université Paul Valéry – Montpellier 3 en 2012-2013).

///////////////////////////////////////

Découvrez-en plus sur ces auteurs en participant au.x :

  • Stage de Lecture, animé par Béla Czuppon le samedi 07 et dimanche 08 novembre 2020 plus d’infos ici
  • Stage d’écriture animé par David Léon, le samedi 21 et dimanche 22 novembre 2020 plus d’infos ici

 

La baignoire sur la toile

LA BAIGNOIRE SUR LA TOILE

 

Details »

Toute l’année – Les Intégrales

LES INTÉGRALES DE LA BAIGNOIRE

lectures–déjeuners par Hélène de Bissy
02/11 07/12 11/01 08/02 15/03 12/04 10/05
Déjeuner à 12h00, Lecture à 12h30

Details »

Toute l’année – Les Lundis Ouverts

LES LUNDIS OUVERTS
à La baignoire

Details »

Le 22 septembre

JE NE SUIS PAS LÀ POUR LE MOMENT…
Du 22 septembre au 3 octobre

 

Details »

Les 16 et 17 octobre

LOOKING FOR QUICHOTTE
de Charles-Éric Petit
Représentations à 19h30

 

Details »

Le 14 novembre

L’ÉLAN DE L’AUTRE
Représentation à 20h au Théâtre du Hangar

 

Details »

Les 27 et 28 novembre

TRAITÉ ET ACCORDS
« Tambour Conférence »
Représentation à 19h30

 

Details »

Les 10 et 11 décembre

ÇA RACONTE SARAH
de Pauline Delabroy-Allard
Représentation à 19h30

 

Details »

Les 06 et 07 janvier

INSTANTANES #1 et #2
La Place et Une Femme de Annie Ernaux
Représentation à 19h30

 

Details »

Les 20, 21 et 22 janvier

LE ROI BOHÈME
de Stanislas Cotton
Représentation à 19h30

 

Details »

Le 30 janvier

NOUS ALLONS PERDRE DEUX MINUTES DE…
Poésie – Vidéo – Musique
Représentation à 19h30

 

Details »

Le 04 et 05 février

ET PUIS LE ROULIS
de Milène Tournier
Représentation à 19h30

 

Details »

Les 11 et 12 mars

LA BÊTISE S’AMÉLIORE…
Divers auteurs
Représentation à 19h30

 

Details »

Les 31 mars, 01 et 02 avril

CUL ET CHEMISE
de Jean-Marie Piemme
Représentation à 19h30

Details »

Les Nouveaux Horizons du Texte

LES NOUVEAUX HORIZONS DU TEXTE
en mai/juin 2021

Details »

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
YouTube
Instagram